Produit ajouté à votre panier
Valider le panierContinuer la commande
CARNET DE VOYAGE

Thaïlande : attention à vos passeports !

Thaïlande : attention à vos passeports !
Asie : ne jamais laisser son passeport à des agences de location de voitures ou d’hébergements ou à la réception d’hôtel même s’ils le demandent – à moins de le récupérer immédiatement, pour une copie par exemple.
 
Internet regorge de ce genre de conseils et d’exemples attestant de la réalité de vols de passeport en Asie.
 
Nous l’avons malheureusement expérimenté en Thaïlande, à Krabi. Afin d’économiser et de se sentir davantage libre lors de nos déplacements, le 18 janvier dernier, nous décidons de louer une voiture via l’auberge dans laquelle nous résidons, SleepClub Hostel. L’homme chargé de la location travaille pour l’agence Krabifinder.com, il demande à Vincent de lui laisser son passeport comme dépôt, réticent Vincent lui propose sa carte d’identité. L’homme refuse, prétextant quelques obligations administratives – qui s’avérèrent fausses – Vincent lui laisse le passeport. Moi même inquiète, je demande à notre hébergeur si c’est sûr. Lui m’assure qu’il n’y a pas de problème, que c’est une grosse agence.
 
Nous profitons ainsi de notre journée, où nous faisons le tour des cascades et bassins d’eau chaude à l’Est de Krabi.
 
 
 
Le lendemain, nous partons pour la plage avec le véhicule de location. Après quelques minutes, sur le bord de la route, nous retrouvons le loueur de voiture nous faisant de grands signes, nous nous arrêtons et il nous indique qu’il a perdu le passeport. Il serait tombé de sa poche… J’ai littéralement pété un câble, je n’en dirai pas plus, je vous laisse imaginer lol
 
Nous retournons à l’auberge et les péripéties administratives commencent, déclaration à la Police, emails aux différents hôtels pour annuler les prochaines nuits réservées et à notre agence de voyage pour anticiper les changements de vols, appels aux différentes administrations pouvant nous aider. Harcèlement téléphonique à l’ambassade de Bangkok qui me dit « que je ne suis pas la seule dans cette situation », « que le prochain rdv est le 9 mars », « ou sinon, que l’autre option est de faire un aller-retour en France ». Complètement désemparée, je passe la main à Vincent qui obtient un rdv à l’ambassade le 2 février. En fin de journée, il rappelle et apprend que le lendemain à 8h30 une place est libre, Vincent saute dans le premier avion direction Bangkok. Finalement l'ambassade de France aura une oreille attentive à notre situation et nous sauve la mise ! 
 
Entre temps, nous apprenons, que la même agence de location a perdu le passeport d’un autre français le jour même de notre perte. Ici, le passeport d’un caucasien de 32 ans vaut environ 2000 euros sur le marché noir… Nous sommes dégoutés.
 
L’agence, au début, paraissait ok pour nous aider dans les différents frais liés à cette perte. Elle paie d’ailleurs l’aller-retour en avion Krabi-Bangkok et l’hôtel pour Vincent. Puis, elle ne veut plus rien payer et ne se présente même pas aux rdvs au commissariat de Police.
 
Constatant que la Police avance peu sur le dossier, nous envisageons de prendre un avocat. Après mûres réflexions, nous décidons de laisser tomber, afin de préserver les enfants car cela implique des absences prolongées de Vincent, des déplacements et des frais qui ne seront peut-être pas fructueux. Les enfants sont des éponges et notre stress les atteint directement...
 
Vincent doit récupérer son passeport biométrique le 29, croisons les doigts !!
 
Au final, nous nous en sortons avec :
- des enfants probablement traumatisés de voir leur maman péter un câble à ce point ;(
- trois jours de stress, enfermés à l’auberge, à regarder la TV, avec Vincent absent ;
- l’annulation de notre séjour à Singapour ;
- environs 200 euros de notre poche ; (on a fait jouer les assurances et les changements de vols sont gratuits)
- un souvenir amer de cet incident en Thaïlande et un sentiment d’insécurité croissant me concernant.
 
Pour la petite histoire, on m’a raconté l’anecdote d’une famille qui a loué une maison à Phuket. Le jour de leur aménagement, ils vont à la plage, en revenant il découvre leur maison vide.
 
Ce genre d’événement perturbe, chamboule et nous fait sentir vulnérable.
 
Bien entendu, sur le nombre de personnes voyageant en Thaïlande ou ailleurs en Asie, les cas comme le notre ne représente peut-être que quelques pourcent, n’empêchent les tiroirs des commissariats locaux ne désemplissent pas. La situation est tellement problématique qu’en Thaïlande ils ont mis en place une Police dédiée au tourisme. Alors soyez prudent !

CARNET DE VOYAGE