Produit ajouté à votre panier
Valider le panierContinuer la commande
CARNET DE VOYAGE

Les découvertes culinaires d'Emilie - Ile Maurice

Les découvertes culinaires d'Emilie - Ile Maurice
Une très chère amie à moi m’a demandé d’écrire des posts sur nos découvertes culinaires. C’est avec plaisir et en pensant à elle que je vais écrire ces chroniques gastronomiques pendant notre tour du monde :)
 
L’Ile Maurice est un pays multiculturel et cela se retrouve dans sa gastronomie. On retrouve sur la carte de nombreux restos des plats indiens, créoles, chinois et européens. C'est d’ailleurs, la grande diversité et l'originalité de quelques plats qui font la force de cette cuisine du monde.
 
Commençons par l’influence indienne et son cari légendaire.
Le carry ou cari est une dénomination générale pour une partie des plats de résistance que l'on retrouve dans la cuisine réunionnaise et également dans la cuisine mauricienne. Ce nom dérive vraisemblablement du mélange d'épices curry, qui se prononce kari en tamoul. Le carry réunionnais ne contient pourtant pas de poudre de curry (mais le carry mauricien en contient). Il s'accompagne de riz blanc non collant cuit par la technique d'évaporation, généralement dans un autocuiseur de type chinois, sans sel et sans matière grasse. Le riz est accompagné par des grains, c'est-à-dire des haricots rouges, lentilles ou autres légumineuses semblables préparées en cocotte minute avec de l'eau et quelques épices (oignons, aïl, thym, curcuma). Chaque cari est différent, j’appelle ça « la magie du cari » !! On peut trouver du cari poulet ou du cari poisson.
 
^^^ Un délicieux cari préparé par notre ami, Olivier :) Avec de la coriandre et du concombre, yummy ! ^^^
 
L’influence chinoise est également bien présente sur l’île. Quelle bonne surprise pour les enfants de découvrir les mines bouillies ou les bols renversés (dans un bol, on entasse plusieurs couches de riz, poulet ou autre viande ou crevettes, et légumes, puis on démoule le tout dans l’assiette). Et quelle surprise pour nous parents, quand nous lisons les prix sur la carte, c’est vraiment pas cher lol
 
 
 
 
Dans beaucoup de plats d’influence chinoise, vous mangerez des brèdes: c'est la « verdure », tout ce qui ressemble à de grandes feuilles vertes (y compris les feuilles comestibles de certains légumes) ; épinard, oseille, chouchou, cresson, petsaï (genre de laitue), songe, etc.
 
L’influence française a également sa place à Maurice. La première fois que nous sommes allés dans un supermarché, j’étais choqué (sérieusement !) par le nombre impressionnant de produits industriels français dans les rayons. Quand, je suis à l’étranger, j’adore découvrir de nouveaux produits, vous comprenez ma déception. Comme en France, je devais chercher les produits étrangers lol Ce qui est drôle, c’est qu’ils adaptent les produits aux goûts locaux !
 
 
L’influence touristique fait qu’on trouve des pizzas, des sushis, du popcorn etc…
 
^^^ Attention, pizza cuite au feu de bois !! ^^^
 
^^^Tada :) ^^^
 
 
La position géographique et l’insularité permettent de trouver de nombreux poissons tropicaux, préparés grillés, en cari, en vindaye ou même fumés.
 
^^^ Marlin dégusté sur une plage déserte :) ^^^
 
^^^Brochettes de poisson, accompagnées de son riz sauvage et de chouchoux ^^^
 
Le climat chaud et humide est idéal pour les mangues, ananas, bananes, papayes etc. Au mois d’octobre, nous ne sommes pas à la meilleure période pour les fruits. Les ananas étaient très bons. C’est le début de la saison pour les mangues, les litchis…
 
 
Séverine, notre amie mauricienne, nous a fait goûté du fruit à pain, cuit à la cocotte minute, puis coupé en tranche, avec un peu de beurre dessus, yummy !
 
 
Concernant l’apéro, nous nous sommes régalés. Le célébrissime samoussa, le gâteau piment, les chips de bananes et le « caca pigeon » nous ont séduit pendant l’ensemble de notre séjour ! On trouve tout l'éventail des boissons internationales et des breuvages locaux, tels que le jus de tamarin, merci Olivier :)
 
 
Comme vous pouvez l’imaginer, le Rhum est la boisson locale par excellence. Plusieurs rhums sont distillés dans l'île. On trouve le rhum agricole, arrangé ou vieilli en fût. Le Green Island est l'un des plus prisés. Le vin est un produit importé : des raisins d’Afrique du Sud sont vinifiés à Maurice.
 
Le thé occupe une place importante à Maurice, il est produit notamment à Bois Chéri, au sud de l'île. Il est assez corsé et souvent vanillé.
 
Nous n’avons pas trop découvert de nouveaux desserts. Nous avons par contre, retrouvé le plaisir gustatif de la banane flambée :)
 
 
 
Du côté des enfants, dans tous les restaurants, ils ont eu le plaisir de pouvoir manger des pâtes et autres nuggets ! Ils sont aussi fan des plats à base de riz ou de nouilles chinoises.
 
    

CARNET DE VOYAGE