Produit ajouté à votre panier
Valider le panierContinuer la commande
CARNET DE VOYAGE

Fête de Schichi-go-san

Fête de Schichi-go-san
Littéralement, fête de « sept-cinq-trois ». C’est l'une des trois fêtes japonaises qui célèbrent les enfants. C'est un rite de passage traditionnel au Japon célébrant les enfants de trois ans, les garçons de cinq ans et les filles de sept ans, tenu annuellement le 15 novembre. Et sans le savoir, nous étions à « the place to be » !!
 
Le rituel veut que les enfants concernés, s’habillent en kimono, pour les visites aux sanctuaires. Nous étions au sanctuaire Meiji, qui se dresse au cœur d’un luxuriant parc qui comprend environ 100 000 arbres. Il est dédié à l’Empereur et l’Impératrice Meiji.
 
 
Il est d'usage que les filles âgées de trois ans portent le hifu (veste rembourrée) avec leur kimono. Elles sont coiffées les cheveux relevés en chignon.
 
 
Les garçons portent le hakama et le haori (veste tombant sur le hakama).
 
 
Nous remarquons que cette journée est très importante pour les japonais, parents et grands-parents sont sur leur 31 !
 
 
 
La plupart d’entre eux, ont même un photographe qui les suit dans l’enceinte du sanctuaire afin de sacraliser ce moment unique qui nous le sentons, fait la fierté de la famille.
 
   
 
Pendant cette journée, je sens également beaucoup de bienveillance et d'amour des parents vis-à-vis des enfants. Je dirais même que les pères s'occupent davantage des enfants, les mamans étant coincées dans leur kimono et handicapées par leur Geta en bois !!
 
   
 
 
Pour la petite anecdote, le matin de cette journée de fête, nous étions en train de prendre notre petit déjeuner à l’auberge et un monsieur japonais se dirige vers nous et nous offre un kakis pelé à partager, puis une dame offre aux enfants une boîte de biscuits japonais. Nous sommes d’abord intrigués par tant de gentillesse puis Vincent mène l'enquête et nous comprenons la symbolique de cette journée, ahah !!
 
PS : Pendant notre pause déjeuner, nous avons rencontré 2 américaines, Ainlay, la maman et Ming, la fille étudiante au Japon. Et quelle ne fut pas notre surprise d’apprendre qu’elles avaient fait le tour du monde en famille, trois années auparavant. Peut-être nos chemins se recroiseront sur le continent américain ;)

CARNET DE VOYAGE